Les perles du Live :                                                    Anecdotes et témoignages récoltés lors de concerts, festivals, répétitions, interviews, etc... dans l'ordre chronologique de cette cueillette !


Toute coïncidence ou ressemblance avec des personnages réels n'est ni fortuite ni involontaire. Ces récits ne sont pas des œuvres de pure fiction, si on oublie que la réalité est quelquefois plus invraisemblable que certaines fictions. Par conséquent toute ressemblance avec des situations réelles ou avec des personnes existantes ou ayant existé, ne saurait être que voulue et fortement recommandée.


Si on les écoute en fermant les yeux, on ne s’aperçoit pas qu’ils sont asiatiques !

 

Le jeudi 19 juillet 2018, Luo Ning Trio à Marseille, pour une première en France. 

Le lieu : le théâtre Silvain dans le cadre du Marseille Jazz Festival 2018. 

L’heure de la perle 21h00, déjà une demie heure de concert ont permis au public de percevoir la qualité musicale du trio.

 

"Dans les premiers rangs, une personne bouge la tête depuis le début, inspirée, et demande à son voisin : ils sont bons ? - lui : oui; j’aime la délicatesse du toucher du pianiste et la puissance du batteur. - elle : on ne dirait pas ? - lui : quoi ? - elle : si on ferme les yeux quand ils jouent, on ne s’en aperçoit pas ? - lui : de quoi ? - elle : si on les écoute en fermant les yeux, on ne s’aperçoit pas qu’ils sont asiatiques !"

 

Lana C.

 

Le mec c'est le fils de Clint !

 

Samedi 25 novembre 2017 à la Chaudronnerie La Ciotat (13).

Concert du quintet de Kyle Eastwood pour la sortie de leur nouvel album "In Transit".

Quelques minutes avant le début du concert dans les gradins, un groupe de trois hommes la trentaine, dignes représentants de la tradition pagnolesque par l'accent et la couleur du verbe .

Discussion: le premier "Le jazz c'est une musique qu'il faut écouter tranquille tu vois !", pendant ce temps un autre lit le programme et s'exclame "Au fan, respect, le mec c'est le fils de Clint !" le troisième reprends "LE FILS DE CLINT !!!".

 

Damien D.

 

Tu es comme ta mère !

 

Le dimanche 6 aôut 2017 au XXXVème festival de musique ancienne de Simiane la Rotonde (04). 

Un couple d’une quarantaine d’années au deuxième rang. 

Le concert « Musiciens à la cour des tsars et des tsarines » par l'ensemble HERMITAGE, des pointures dans le domaine. Le concert  se déroule et le dit couple se parle à voix basses. 

Lui: C’est beau. Elle : Tu vois, on a bien fait de venir, j’avais raison! Lui : Il doit falloir beaucoup de travail, quand on est musicien pour arriver à leurs niveaux? Elle : Non ils ont du talent. Lui : Oui, mais il faut aussi s’entrainer. Elle : Non, tu n’as rien compris. De toute façon tu ne peux pas comprendre, le talent tu n'en pas, tu es comme ta mère!

 

Lana C.

 

Sollicitude quand tu nous tiens!


21 août concert du pianiste cubain Roberto Fonseca à Marseille.
Discussion dans la file d’attente le lendemain pour un concert au Mucem (Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée):
Elle - Hier Fonseca s’est moqué de nous ! Ah oui ! Lui - Ah bon pourtant il y avait de l’ambiance ? Elle - Oui, mais il a fait un bis de 8 minutes, vous imaginez ? Lui - Vous savez ? les bis c’est pas compris dans le spectacle, ce n’est que du plus. Elle - Je ne suis pas d’accord avec vous, le Fonseca il s’est moqué de nous, au prix des places il aurait pu faire un effort. Lui - Ah vous avez payé le prix fort ? Elle - Non j’avais des invitations, j’ai gagné ma place en jouant dans un journal, je fais tous les jeux pour gagner des places. Des fois je n’y vais pas, je les offres alors comme cadeaux  d'anniversaire à mes enfants. Roberto Fonseca s’est foutu de nous. Moi, je dis ça pour ceux qui payent !

Damien D.

 

Bizarre, vous avez dit bizarre la festivalière!

 

Plantons le décor : le deuxième concert de la 18ème édition du Marseille Jazz des Cinq Continents ; le lieu: le magnifique théâtre Silvain sur la corniche en bordure de mer. A La buvette, les délicieuses et originales frites de panisse qui, par leur seule présence inciteraient à venir en ce lieu, même si le concert n'était pas intéressant, mais ce n'est pas le cas ce soir. Seul point noir, les gradins peu confortables, les habitués ont apporté des petits coussins.

En attendant le début du concert, j'engage une discussion agréable avec ma voisine, lui confiant avoir déjà vu le leader du groupe Branford Marsalis, mais pas le chanteur Kurt Elling. Stupéfaction, elle n’est venue que pour lui, après l’avoir découvert sur scène il y a quelques années à l'étranger, mais « en France il est malheureusement peu connu ». Elle en garde un souvenir inoubliable (une émotion envahit son regard). Pour couronner le tout, elle ajoute qu’elle aurait pu faire un grand voyage pour le voir, mais elle a la chance qu’il soit aujourd’hui dans la ville où elle travaille. Etant au courant de l'actualité de la scène jazz, cette même formation a donné un concert au New Morning en juin 2016, taisant cette information je réponds simplement que c’est donc une grande chance d’être à ce concert. Mon interlocutrice acquiesce avec condescendance.
Début du concert, le quartet bat son plein. Elle regarde en coin mon léger tapotement du pied et me dit en se rapprochant « attendez il n’est pas encore arrivé ». Enfin Kurt Elling entre sur scène, ma voisine d'un mouvement du menton semble me dire « là vous aller voir et entendre ». Je me concentre alors sur la voix, les morceaux s’enchaînent avec aisance. Surprise, ma voisine semble moins enthousiaste que tout à l’heure. Elle s’approche de moi et me susurre dans l’oreille tout en en me pressant le bras avec sa main, « attendez, Kurt se chauffe, ça va être sublime », étonnée par son attitude, je ne sais que dire. Le concert continue, ma voisine se rapproche à nouveau et me dit qu’elle est obligée de me fausser compagnie car elle veut aller plus près de la scène.
Mais qu’elle est ma surprise de constater qu’elle ne se dirige pas vers la scène, mais vers la sortie ?

Je reste coi ! La voix de Kurt Elling aurait-elle un effet déstabilisant sur le psychisme de ses fans ? D’une façon ou d’une autre, si vous possédez le mode d’emploi du fonctionnement de cette festivalière, merci de me l’envoyer.

 

 Lana C.