RAINBOW SHADOW - Vol. 2 de Reggie Washington a réclamé l'aide de Jack Daw, un corbeau notable, pour en décoder le message musical.

 

Comme dans le premier hommage sorti le 1er juin 2017, le titre de l'album Rainbow Shadow est un souvenir du surnom "Rainbow Crow" que se donnait Jef Lee Johnson, en mémoire à une légende amérindienne du peuple Lenape

 

Cette dernière raconte comment, dans les temps anciens, le corbeau, qui avait alors un plumage arc-en-ciel, sauve tous les autres animaux de la glaciation sur terre, en rapportant un bâton de feu donné par le Grand Esprit. Pendant son périple, le corbeau perd la beauté de son plumage et son chant mélodieux. Pour récompenser son altruisme, le Grand Esprit lui confie qu'il restera libre, jamais chassé ou capturé pour ses plumes noires et son chant rauque, mais il gardera le souvenir de son plumage chatoyant par ses plumes sombres qui reflètent les couleurs de l'arc-en-ciel. 

 

Reggie Washington. (Photo) Oliver Farkas.
Reggie Washington. (Photo) Oliver Farkas.

Après avoir rencontré le bassiste Reggie Washington par deux fois au cours de l'année 2017, c'est avec grand plaisir que je reçois, en avant première, son nouvel album RAINBOW SHADOW - Vol. 2. Mais quelle orientation donner à cette chronique ?

 

Je suis assis sur un banc dans un parc public, casque aux oreilles avec RAINBOW SHADOW - Vol. 2 qui tourne en boucle. La démarche de Reggie est fort belle : faire un deuxième album en mémoire de son ami le guitariste Jef Lee Johnson. Machinalement, l'esprit focalisé sur mes pensées et mes oreilles, je distribue des miettes de mon sandwich aux oiseaux, pigeons, moineaux...

Arrive un choucas des tours, un représentant de la famille des corvidés, qui me sort de mes pensées par son cri rauque.

La coïncidence me stupéfait, l'idée me vient que cet oiseau va m'aider à écrire ma chronique.

Pour l'instant, le choucas reste à quelques mètres des autres oiseaux en hochant la tête, me scrutant avec ses yeux très clairs caractéristiques de l'espèce. Cette particularité me rappelle le morceau vedette "Reckless Eyeballin" du premier volume RAINBOW SHADOW, que l'on pourrait traduire par "Regard téméraire ou imprudent". C'est bien l'impression que j'ai de cet oiseau, méfiant et curieux à mon égard, qui s'envole dès je me lève pour m'approcher de lui.

L'aventure ne semble pas simple, l'expérience du biologiste éthologue Konrad Lorenz avec son corbeau Roa et ses choucas témoigne que l'apprivoisement de ces oiseaux est une affaire de longue haleine. 

A défaut de pouvoir l'apprivoiser comme Lorenz, je nomme ce choucas Jack Daw (traduction de choucas des tours en anglais).

Le lendemain, c'est avec une petite enceinte Bluetooth que je retourne sur mon banc public. Ce haut-parleur permet de diffuser l'album de Reggie en avant-première aux animaux du parc. Intrigués dans un premier temps, mes compagnons ailés reviennent au bout de quelques minutes glaner des miettes. Jack Daw reste toujours très distant, il observe mon regard et mes mouvements. 

Au fur et à mesure de mes visites, Jack est plus sensible à la façon dont j'écoute une piste (battement du pied, rythme respiratoire) que par le morceau lui-même. Je choisis alors les passages où DJ Grazzhoppa sample et joue avec des cris de corbeaux : surprise de Jack qui répond par des cris et vient taper sur l'enceinte. 

 

Dans la première piste de l'album, Monique Harcum chante "When a silence ain't no secret but sound" "Quand le silence n'est plus un secret mais un son" ; les corvidés utilisent également le silence pour s'exprimer, quand un membre de leur groupe meurt, ils font tous silence, et puis après quelques minutes s'envolent sans bruit.

 

Reggie Washington, Rainbow Shadow Vol2. Tableau (Pascal Martos).
Reggie Washington, Rainbow Shadow Vol2. Tableau (Pascal Martos).

L'histoire des corbeaux rappelle les messages de Jef Lee Johnson, dans "Hard To Keep The Faith" "Difficile de garder la foi". Grâce aux recherches scientifiques, les corbeaux voient leur image redorée, comme Jef Lee passe à la postérité par les deux albums de Reggie. Le bassiste confie au sujet de la musique de son ami "ça vient du cœur et les gens aiment quand ça vient du cœur". 

Alors que j'écris cette phrase, Jack me tire le pantalon, peut-être pour me demander un morceau de fromage, ou me faire prendre conscience que Reggie Washinton est un également un Rainbow Crow, qui vient par sa musique réchauffer nos cœurs.

 

Reggie Washington : basse et chant - Marvin Sewell : guitare - DJ Grazzhoppa : platines - Patrick Dorcéan : batterie

Guests : Frederico Gonzales Pena : claviers - Ronny Drayton : guitare - Jimi Hazel : guitare - Monique Harcum : chant - Hervé Samb : guitare - John Massa : saxophone - Tiboo : chant - Mulan Lee Washington : chant.

Jammin'colorS.

 

Jean-Constantin.(Photos) Olivier Farkas. (Tableau) Pascal Martos.

 

 

 

Pour aller plus loin, vous pouvez acheter l'album sur Jammin'colorS.