Le groupe Nojazz confirme, avec la sortie de son septième album Soul Stimulation, les résultats de l'enquête menée pendant seize ans en parallèle par les services religieux et le ministère de la santé, pour découvrir la mission du groupe de musique nommé NoJazz.

 

Les pouvoirs publics ne se méfient de rien en 2001, lorsqu'un groupe de cinq individus sortent un premier album nommé Nojazz. "Etonnant, non?" dirait le regretté Pierre Desproges et, comble du comble, ils se nomment Nojazz. Aucune tête pensante de l'époque ne s'est alarmée.  Il est vrai qu’en 2002, année de sortie du CD, l'opinion publique est monopolisée par les excuses du président irakien Saddam Hussein aux Koweitiens pour avoir envahi leur pays en 1990. 

 

 

Ce premier album est produit à New York par Teo Macero, le légendaire producteur de Miles Davis. Et le résultat ne se fait pas attendre, les concerts s'enchaînent, plus de cent, avec comme point culminant de leur tournée le 2 juillet 2002 au festival de Montréal devant dix mille spectateurs.

Puis de nombreux artistes de renommée internationale viennent les rejoindre sur leurs différentes créations : Stevie Wonder, Maurice White (fondateur de Earth Wind & Fire), Terrace Martin... 

Dès 2001, année où le moteur de recherche Google n'avait que trois ans, une équipe pluridisciplinaire de fans de musique part en enquête.
Le premier indice est donné par le poète toulousain Claude Nougaro qui rejoint Nojazz pour un morceau ; le chanteur commence son morceau "Le K du Q" par "Dans l'âme, j'ai un grain de folie" et finit par "Dans l'âme, j'ai un grain de beauté".

Il semblerait que la mission des cinq musiciens est du coté de l'âme.

Le groupe d'enquêteurs demande une aide scientifique et spirituelle : l'âme est le principe vital et spirituel immanent transcendant qui anime le corps. Depuis le début de l'aventure, les témoignages sont tous formels à l'écoute de leurs morceaux, les auditeurs ont leur corps qui s'anime, à voir les vidéos sur Youtube de "Swingin' in da Rain (Moar Remix)" remixé par le célèbre Dj Moar,des fans de hip-hop, mais aussi Gene Kelly, Fred Aster et Louis de Funès dansent avec leur âme. 

Mais les recherches vont plus loin. Le mot "âme" vient du latin anima "souffle, respiration", encore une spécificité de ce groupe qui, tout en se nourrissant de plusieurs styles : funk, électro, mais aussi musique du monde, a toujours fait la partie belle aux deux souffleurs trompettiste et saxophoniste, véritable colonne vertébrale de leurs compositions.

Le résultat de l'enquête est confirmé à la sortie de leur nouvel album produit en collaboration avec Thomas ATOM : "Soul Stimulation". Ce groupe est "en mission pour le Seigneur" dirait Elwood Blues dans le film "Les Blues Brothers". Leur mission est de  stimuler les âmes des auditeurs et des spectateurs.

Le résultat est immédiat : que ce soit avec "Have Fun (Soul Stimulation Remix)" où on reconnaît le son inimitable de l'harmonica chromatique de Stevie Wonder, accompagnant le rappeur new yorkais Bishop ou dans le premier morceau très funk "Change" chanté par François Mpondo dit Jeffrey, l'envie de bouger son corps au son du rythme de Nojazz est effrénée.

(Photo) Olivier Farkas.
(Photo) Olivier Farkas.

Pour finir cette chronique, écoutez le morceau de l'album le plus soul "Nobody Else (Soul Stimulation Remix)" où la liste des invités encore impressionnante : Wanda, Wendi Vaughn, Wyann Vaughn, Maurice White, Alfio Origlio, ne fait pas oublier les cinq musiciens du groupe : l'énergie de Philippe Balatier au clavier et aux sauts sur place ; Pascal Reva qui passe de la guitare à la batterie et aux percussions tout en changeant de couvre-chef , au saxophone le jazzman Philippe Sellam, déjà remarqué dans le groupe Captain Mercier et à l'Orchestre National de Jazz, et à la trompette le trompettiste Sylvain Gontard, présent dans de nombreux projets de styles différents. Quand à Jeffrey, en plus de chanter, il fait le grand écart et chauffe l'âme des foules.

 

Si l'écoute de cet album stimule votre corps et votre âme, attention aux âmes sensibles, l'expérience du live décuple l'effet!

NOJAZZ en LIVE:

Le 1 décembre 2017, "Le Sonograf" Le Thor (84).

Le 24 novembre 2017, "That's all funk festival" Rilleux-la-Pape (69).

Le 10 novembre 2017, Blois (41).

Le 9 novembre 2017, Paris Le Réservoir (75).

 

Philippe Balatier : clavier, programmations - Philippe Sellam : saxophone - Sylvain Gontard : trompette - Pascal Reva : guitare, percussions - François Mpondo dit Jeffrey : chant.

Guests : Wanda, Wendi Vaughn, Wyann Vaughn, Maurice White, Alfio Origlio, Stevie Wonder, Bishop Lamont, Sheila Hutchinson, Wanda Vaughn, Terrace Martin, Dj Moar.

Pulp Music.

 

 

Jean-Constantin COLLETTO.(Photos) Olivier Farkas.

 

Pour aller plus loin, vous pouvez acheter l'album sur Amazon.