Riches de ses rencontres et de ses écoutes, Kathleen Potton propose, avec son album Nero, un voyage aux couleurs délicates de l'automne.

 

Le circuit débute en Australie, pays de naissance de la musicienne, dans la ville de Tamworth, haut-lieu de la musique country, fier de son festival de 46 ans d'âge, le "Tamworth Country Music Festival". 

Le décor est planté. Ses parents passionnés de musique baignent ses premières années de classique, jazz, pop, rock et folk. Le résultat ne se fait pas attendre pour la jeune Potton : études de musique classique à Sydney, suivies d'un voyage d'études de jazz à Singapour et pour finir en beauté par l'obtention d'un "Master of Arts" en jazz au Queens College à New York City.

 

 

Même si Kathleen revendique ses inspirateurs, comme Laura Nyro à qui elle rend hommage par le titre de son album Nero, elle propose surtout  dans cet album ses propres compositions.

L'interprétation qu'elle propose de "Chelsea Morning" de Joni Mitchell est dans la couleur automnale de l'ensemble de l'album, l'automne étant la période de transition entre l'énergie débordante de l'été et le froid rigoureux de l'hiver. Par rapport à l'original dudit morceau, Kathleen propose une ambiance plus harmonique où le piano et la guitare donnent une douceur à l'écoute, recréant l'ambiance des soirées devant la cheminée après une journée de marche dans la forêt.

Cet album propose une randonnée automnale.

Quoi de plus naturel pour voyager que de commencer par "Airport" : l'introduction au piano invite à survoler les petites villes et les champs de vignes "And fly through small towns Vines grow over".

Le circuit se poursuit dans une invitation aux souvenirs avec "Montauk", référence au film Eternal Sunshine of the Spotless Mind de Michel Gondry, où il est question de la difficulté à oublier et à se souvenir: "Je ne peux pas me souvenir d'une chose sans toi".

Ce périple fait une halte naturelle dans le pays du rêve avec "Simple Wishes" où la chanteuse australienne confie "Dream! There is magic here " " Rêver ! Il y a de la magie ici ".

Chaque piste propose un partage de moments de poésie, incitant à découvrir de nouveaux horizons et de nouvelles aventures, comme dans "Nero" où une ligne de basse invite : "à la poursuite du bijou, de l'amant séduisant", "We're always chasing the jewel A search for a winsome lover " ou tout simplement permet de savourer le solo de guitare de Ben Eunson.

Pas la peine d'en écrire plus, Nero de Kathleen Potton est un album à déguster et à savourer tout à fait adapté à la période automnale.

 

Kathleen Potton : voix, claviers et composition - Frank LoCrasto : piano - Ben Eunson : guitare - Bill Campbell : batterie.

Alan Hampton : ingénieur du son.

Kathleen Potton / Jammin'colorS.

 

 

Jean-Constantin Colletto.

 

Pour aller plus loin, vous pouvez acheter l'album sur Amazon.