XX la dernière compilation de Baba Zula, est une invitation aux voyages: vertus hallucinatoires garanties !!

Avec les 28 morceaux de ce double album, les univers abordés sont multiples: dub, musique du moyen orient, rock, pop, musiques traditionnelles... Les musiciens et les formations invitées sont nombreux, plus d'une dizaine et tous d'univers différents.

 

Alors si vous êtes prêts, embarquement immédiat pour la planète Baba Zula (ne vous chargez pas de bagages inutiles, voyagez léger, ne prenez que vos oreilles et surtout oubliez tous vos préjugés et vos références).

 

Déjà 21 ans que ce groupe culte de l'Underground d'Istanbul sévit, crée et recrée son style qu'ils nomment eux mêmes "Istanbul psychedelia".

 

 

La recette:     

 -Les instruments centraux sont un saz électrique et des cuillères en bois; ils représentent la charpente sonore des compositions, comme le duo batterie-contrebasse dans le jazz.

        -Se rajoutent: l'électronique, les chants, tout y est permis, par exemple « Park (feat. Uchi Uchida) (Dub Version) » où des boucleurs, des boites à rythme et des sifflets provoquent un décollage pour survoler une forêt luxuriante peuplée de perroquets et d'insectes.

Mais le moyen de locomotion peut-être aussi le cheval, dans « Aşıkların Sözü Kalır (feat. Brenna Mac Crimmon) » la chanteuse folk de Toronto, Brenna Mac Crimmon chante une mélodie chaude et mystérieuse sur un rythme de chevauchée dans la steppe, le morceau finit pas des solos d’Osman Murat Ertel qui semblent être des hennissements de chevaux, n’est-ce pas la première hallucination ?

Voyage en bateau avec « Cecom (feat. Brenna Mac Crimmon » où on entend le clapotis des vagues au lever du soleil dans le port d'Istanbul. Une petite brise souffle, on peut même sentir l'odeur de la mer, de la ville: deuxième hallucination. 

Destination la Jamaïque,  planète reggae, certains critiques ont qualifié Baba Zula d'Oriental Dub. Les deux premiers morceaux de XX le confirment « Özgür Ruh (feat. Mehmet Güreli) » et  « Gerekli şeyler (feat. Özkan Uğur) » mais il faut aller jusqu'au bout des morceaux pour sentir les racines turcs, un reggae oriental émerge, souvent en live les danseuses du ventre Bahar Sarah et Nourah transportent le public sur une rythmique rastaman, dans les contes de mille et une nuits, "Étonnant, non" dirait notre Pierre Desproges national. 

Sur scène, Baba ZuLa fait tout pour offrir aux spectateurs une expérience unique en mélangeant différentes  disciplines artistiques (ils portent souvent des costumes élaborés) poésie, théâtre et dessin vivant, un festin audio-visuel (leurs tournées sont nombreuses sur tous les continents). 

La musique du groupe Stambouliote est tellement évocatrice, que certaines  pièces ont été écrites ou utilisées pour des théâtres et des films "Dondurmam Gaymak" "Crossing the Bridge".., 

 

Mais pour XX, le voyage ne s'arrête pas là, avec  « Erotik Adab (feat. Mad Professor) (Dub Version) » le titre évocateur permet de ressentir ... (non ! c'est trop personnel, mais vous pouvez directement envoyer vos hallucinations à contact@rondpointdujazz.fr).

 

On vous avait prévenu : XX la dernière compilation de Baba Zula, est bien une invitation aux voyages, mais ces derniers sont hallucinatoires.

 

Osman Murat Ertel : Saz électrique, électroniques, chant - Levent Akman : Cuillers en bois, cymbales, machines - Özgür Çakırlar : Percussions - Melike Şahin : Chant, Chœurs- Periklis Tsoukalas : Oud électrique.

Guests: Mehmet Güreli : guitare- Özkan Uğur: guitare - Brenna Mac Crimmon : chant - La Yegros : chant - Oki Dub Ainu Band & Rekpo - Delayaman - Dr. Das : basse - Onofon - Dirtmusic - Uchi Uchida - Mad Professor.

Sur scène le groupe est parfois accompagné par les danseuses Bahar Sarah et Nourah.

Glitterbeat/Differ-Ant

 

Jean-Constantin Colletto.

 

Pour aller plus loin, vous pouvez acheter l'album sur Amazon.