Visuel de la 40ème édition de Jazz à Vienne 2020, réalisée par le dessinateur Juanjo Guranido.
Visuel de la 40ème édition de Jazz à Vienne 2020, réalisée par le dessinateur Juanjo Guranido.

 

2020 ne sera pas l'année des noces d'émeraude du Festival Jazz à Vienne.

 

Un an déjà, que le festival Jazz à Vienne et son public se sont promis pour 2020 une fête pour leurs quarante ans d'union, mais un invité non prévu, même indésirable en a décidé autrement.

 

Le fauteur de troubles couronné a de grands pouvoirs, bien plus que tous les chefs d'états réunis, en quelques mois il fait annuler la plupart des manifestations chères aux humains, promenades, repas de famille, regroupements, concerts,… les noces d'émeraude prévues ne font pas exception.

 

Devant ce fléau, l'application à la lettre des recommandations médicales face à cette pandémie est la seule attitude à avoir. Positionnement qui réclame du sens froid, Jazz à Vienne n'en est pas dépourvu : moins de vingt-quatre heures après l’annonce du Président de la République Emmanuel Macron interdisant les grands événements tels que les festivals avant mi-juillet, le festival partage sur l'ensemble de ses médias sa position :

 

"Toute l’équipe du festival a espéré et imaginé jusqu’au dernier moment les scénarios et solutions possibles pour que le festival puisse avoir lieu. Malheureusement, c’est avec beaucoup d’émotion mais avec conscience et responsabilité que nous vous informons du report à l’été 2021 de notre 40ème édition qui devait se tenir du 25 juin au 11 juillet prochain."

 

 

Depuis le trois avril 2020, l'ensemble de l'équipe n'a cessé d'accompagner son public en confinement avec "Jazz à Vienne à la maison", proposant : puzzle, le jeu JAMOPOLY, des concerts sur Qwest Tv, Mezzo et la chaîne YouTube du festival, des séances de Jazz et Yoga, des sessions sport en musique, un blindtest Jazz à Vienne,…

 

Ces communiqués de presse prouvent, que la solidarité bienveillante entre humains est bien la seule clef pour vaincre la pandémie mondiale actuelle.

 

Le message de Jazz à Vienne du 16 mai, confirme ce lien que le festival et son public a depuis quatre décennies :

"Suite à l’annulation du festival Jazz à Vienne 2020, nous remercions de tout cœur les festivaliers, artistes, agents, partenaires institutionnels et privés, médias, bénévoles... pour leurs très nombreux messages de soutien… Nombreux sont les festivaliers à nous exprimer leur envie de soutenir Jazz à Vienne notamment en proposant de ne pas se faire rembourser... Car bonne nouvelle, beaucoup d'artistes programmés en 2020 souhaitent revenir en 2021 !".
Les dates des concerts de Jamie Cullum et du concert dessiné avec Juanjo Guarnido & Hugh Coltman sont déjà fixées.

Le festival rajoute "Cet été, le Théâtre Antique n'accueillera pas de public mais Jazz à Vienne continuera de vivre avec des rendez-vous sur nos réseaux sociaux et via nos partenaires médias."

 

Oui, virus couronné ou pas, Jazz à Vienne continue et continuera, le festival et son public empêchent l'Attila des virus : le COVID-19, de clamer, "là où je passe, le jazz ne repousse pas". 

 

Fort de cette épreuve, il ne fait aucun doute : "les noces d'émeraudes de Jazz à Vienne seront dignement célébrées du 23 juin au 10 juillet 2021 en l'honneur du jazz."

 

 

Jean-Constantin Colletto.